Biocarburant au chanvre : écologique ou non ?

biocarburant chanvre

Depuis quelques années, le chanvre revient en force dans l’agriculture. Cela n’est pas étonnant si on voit les utilisations diverses que la permet. Que ce soit dans la construction pour la fabrication de ciment ultra léger ou l’isolation, la navigation pour les cordages, l’industrie du textile pour faire des tissus ou l’industrie agroalimentaire et les cosmétiques, le chanvre a gagné sa place. Toutefois, son utilisation pour la production de biocarburant a encore du mal à percer.

Chanvre et Vertu Bio-Réparatrice

C’est bien dommage, car le chanvre peut être utilisé pour la biorestauration, un processus pour restaurer le sol de la pollution toxique. Essentiellement, en tant que phytorémédiateur, le chanvre tire les toxines du sol comme une éponge. Le chanvre a même été utilisé pour éliminer les agents radioactifs du sol après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Biocarburant

Les graines de cannabis sativa, ou chanvre industriel, peuvent être utilisées pour créer un carburant diesel viable et durable. Selon les l’état des recherches à l’heure actuelle, la plupart des producteurs de chanvre produisent probablement aujourd’hui suffisamment de chanvre pour produire assez de carburant pour alimenter l’ensemble de leur ferme. Avec cette récolte les producteurs peuvent fabriquer le biodiesel, le méthanol ou l’éthanol.

Avantages et Faisabilité

Le biodiesel de chanvre est fabriqué à partir d’huile de graines de chanvre et il est compatible avec n’importe quel moteur diesel conventionnel. Les recherches ont montré que l’huile de chanvre avait un taux de conversion de 97% en biodiesel et a réussi tous les tests de laboratoire. Imaginez une flotte de camions de transport alimentés par du carburant fabriqué par une usine qui a laissé le sol en meilleur état qu’elle ne l’a trouvé.

Le reste de la plante peut être utilisé pour produire de l’éthanol ou du méthanol. Ce type de carburant est fabriqué par un processus de fermentation et de distillation du chanvre pour extraire l’éthanol. Le méthanol, quant à lui, est produit à partir de la matière ligneuse de la pulpe des tiges des plantes par un processus de distillation sèche.

à Lire par ici :  https://www.natura-sciences.com/energie/biocarburant-chanvre971.html

En tant que ressource neutre en carbone, la plante ingère du dioxyde de carbone (CO2) très rapidement, voire plus rapidement que les arbres. De plus, les émissions de dioxyde de carbone du biodiesel sont réabsorbées par le processus de photosynthèse dans les plantes.

Lors de la culture du chanvre, 70% des nutriments nécessaires retournent dans le sol, ce qui signifie que cette culture nécessite beaucoup moins d’engrais que d’autres cultures pour croître.

Créer une culture de ressource renouvelable qui peut restaurer le sol en bonne santé, tirer les toxines du sol, de l’air et de l’eau, tout en créant une source d’énergie viable peut sembler utopique, mais cela est possible et bien sûr ne va pas sans quelques défis.

Conclusion

De plus, comme le chanvre peut pousser pratiquement n’importe où, certains s’inquiètent de la déforestation qui se produit déjà dans certaines parties du monde pour d’autres matières premières. Le chanvre et la recherche de carburant pourraient-ils endommager davantage l’habitat alors que les humains cherchent de nouveaux endroits pour les cultures ? Probablement pas, car le chanvre n’a pas besoin d’un sol défriché.

Un avenir plus écologique est possible. Les biocarburants à base de chanvre pourraient aider à faire passer d’une économie à base de pétrole à une économie à base de chanvre, en fournissant une ressource énergétique durable. En outre, cette culture du chanvre laisserait la planète en meilleure condition qu’elle ne l’a trouvée.

Lisez aussi : https://graine-cannabis.info/autofloraison/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *